J'ai testé : la JolieBox !

Publié le par musa-musa

J'ai testé : la JolieBox !

"Joli" : adjectif. Sens 1 : Agréable à regarder ou à entendre. Sens 2 : Avantageux. La bien nommée JolieBox tient un peu des deux. Lancée il y a un an et demi, elle a apporté du renouveau dans l'univers de la beauté. Le concept est simple et d'une redoutable efficacité. De la même manière que l'on aime goûter un mets avant de l'acheter, JolieBox propose d'envoyer chaque mois un coffret comprenant un assortiment de miniatures de cosmétiques. Libre à chacune de tester les nouveautés pour un prix modique et de se laisser séduire ou non par les produits, sans avoir à les acheter en grand format. Au mois de novembre est donc arrivée ma JolieBox, premières impressions sur ce qui peut être un cadeau original.

Un père Noël moderne :

Recevoir une JolieBox, c'est un peu comme remonter le temps et retrouver l'espace de quelques instants les émotions du déballage des cadeaux de Noël. Il faut s'imaginer rentrant chez soi vers la fin du mois, découvrant un colis dans sa boîte aux lettres. A partir de ce moment-là, s'installe une certaine excitation à l'idée de l'ouvrir et de savoir ce qu'il peut bien contenir. L'un des principes de Jolie Box est que l'on reçoit 5 à 6 produits parmi la sélection mensuelle de la Jolieteam, mais sans savoir exactement lesquels. La composition du coffret repose en partie sur un questionnaire beauté, rempli au moment de la commande sur le site internet de la marque

De la même façon qu'un oeuf Kinder, Jolie Box a un côté régressif et joue énormément sur la curiosité de découvrir ce qu'il y a à l'intérieur. Comme pour toute surprise, elle peut être bonne ou mauvaise. Mon colis contenait cinq articles : une crème pour les mains, une eau micellaire, une crème à l'huile d'argan, une miniature d'eau de Cologne et des stickers pour les ongles. Des produits variés, qui respectent mon goût pour les produits assez naturels, mais qui essaient de me faire découvrir de nouvelles choses avec les faux-ongles. Cette volonté d'ouvrir les horizons beauté des abonnées et de les faire sortir de leur routine fait partie intégrante du concept, tout en conciliant les impératifs de gestion des stocks pour cette entreprise qui compte pas moins de 20 000 clientes !

Une certaine idée du raffinement :

Pour être attractive, la JolieBox se doit d'être abordable, car après tout il ne s'agit que de miniatures. Il en coûte donc 13 euros pour chaque envoi. JolieBox se démarque par la présentation soignée jusqu'aux moindres détails, ainsi que par les petites attentions à l'égard des abonées. Les articles ne sont pas envoyés en vrac, bien au contraire ! Ils sont présentés dans un bel écrin : une boîte cartonnée sobre et élégante, où se niche une poche en toile contenant les articles. Le tout s'accompagne d'un magazine exclusif : le Joliemag. Imprimé sur un papier glacé de très belle facture, il propose plusieurs entretiens avec des personnalités du monde de la beauté et de la mode, ainsi que des informations complémentaires sur les produits du mois. Autre point fort, le nombre de marques proposées : plus de 150 collaborent, aussi bien des marques de luxe ou encore confidentielles, que des marques bio ou grand public. C'est ainsi que se démarque Jolie Box sur un marché très concurrentiel, avec d'autres enseignes comme Glossy Box ou My little Box, qui proposent des prestations similaires. Mais l'expérience ne s'arrête pas là. Une fois les échantillons testés, il est possible se procurer certains produits (comme la fameuse BB crème d'Erborian ou l'huile précieuse de M Picaut) sur la boutique en ligne, où un système de points de fidélité permet d'avoir des réductions. Ce n'est pas tout, des concours sont organisés le mardi sur le blog de JolieBox et les réseaux sociaux, tandis que le virtuel devient réel avec l'organisation périodique de soirées beauté : les JoliApéros où certaines privilégiées sont conviées. 

Une "jolie" réussite :

Derrière JolieBox, il y a une femme : Mathilde Lacombe. Celle-ci n'hésite pas à se mettre en scène que ce soit sur le site de la marque ou dans le magazine, incarnant à elle seule le concept et mettant tout en oeuvre pour tisser un lien personnel avec ses abonnées par l'intermédiaire des éditos dans le Joliemag et des petits mots envoyés avec les produits. Avant d'être chef d'entreprise, Mathilde Lacombe tenait un blog beauté : La vie en blonde. S'inspirant de ce que faisait la marque Birch Box aux Etats-Unis, elle a eu la bonne intuition en juin 2011 en important en France le concept du"discovery commerce", qui consiste à susciter l'achat par l'essai. Depuis, JolieBox connaît une expansion fulgurante : elle s'ouvre très vite à l'international en rachetant Boudoir privé en décembre 2011 et Glamoroum en février 2012, qui étaient ses homologues britanniques et espagnols. Dernière étape en date, le rachat de JolieBox par la société Birchbox en septembre 2012, qui sonne comme une ultime reconnaissance, le maître adoubant en quelque sorte l'élève.

Ce franc succès, JolieBox le doit également au principe même de la box, qui s'avère très efficace en combinant astucieusement les potentialités d'Internet et de l'échantillonage. Par l'envoi du colis, on dépasse le cadre d'un simple e-shop virtuel, en rendant concrets et visibles les produits, qui peuvent être ensuite achetés pour de vrai sur la boutique du site. D'ailleurs, cette dernière activité est amenée à se développer de plus en plus, faisant d'entreprises comme JolieBox de sérieux concurrents pour les parfumeries traditionnelles. Quant aux marques qui se prêtent au jeu des box, ce n'est pas innocent : elles savent bien que c'est là un moyen commode et efficace de toucher de nouveaux clients potentiels et de faire connaître leurs nouveautés. De même, les questionnaires à remplir sur le site sur les produits testés permettent de collecter des informations sur le ressenti des consommateurs. 

A qui offrir une JolieBox ? :

La JolieBox est un cadeau qui a le mérite de l'originalité. Il peut convenir à plusieurs types de personnes. Les échantillons peuvent aider une adolescente ou une femme qui n'a pas trop l'habitude de se maquiller ou de prendre soin d'elle à trouver les produits qui leur convient, en faisant différents tests et expériences. Ces coffrets peuvent aussi combler les plus coquettes en leur offrant l'opportunité de découvrir de nouvelles marques et de nouveaux produits, pour être toujours tenue au courant des innovations et des dernières tendances. N'oublions pas que si on achète la JolieBox pour soi-même, il est toujours possible d'offrir certains produits à ses proches (enfants, amies, collègues...). Je sais par exemple que les faux-ongles de ma boîte seront pour l'une de mes soeurs qui adore cela. Les hommes ne sont pas en reste, car une Box JolieMonsieur est éditée périodiquement. La prochaine sera expédiée à partir du 6 décembre au prix de 20 euros. Pour finir, il existe aussi une JolieBaby Box coûtant 24 euros, créée en partenariat avec le magazine Parents, et contenant une sélection de produits très doux avec bébé.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site internet de JolieBox : cliquez ici !

 

Publié dans L'objet du désir

Commenter cet article