D'où vient la Saint-Valentin?

Publié le par musa-musa

D'où vient la Saint-Valentin?

La Saint-Valentin est une fête quine laisse pas indifférent. Si l'idée première est noble : célébrer l'amour ainsi que ceux qui s'y adonnent, elle demeure pourtant très décriée, car assez artificielle et faisant le miel des commerçants. J'avoue avoir certaines réticences au sujet du 14 février, qui peut se révéler contraignant pour les couples et êtreun moment pénible pour les cœurs esseulés. Malgré tout, je consacre un article aux origines de cette tradition consistant à déclarer sa flamme ou à offrir un présent à l'être aimé.

Une fête païenne qui a été christianisée :

Le fait de dédier un jour particulier aux amoureux remonte à l'Antiquité. Le mois de février correspond au coeur de l'hiver, quand la végétation est en sommeil, moment idéal pour célébrer le renouveau de la nature à venir, ainsi que la fécondité. C'est ainsi que le 15 février étaient organisées à Rome les Lupercales, une fête hautes en couleurs, où la peau d'un bouc sacrifié était transformée en lanières. S'en suivaient une course où les hommes nus fouettaient les femmes sur leur passage pour favoriser leur maternité, ainsi qu'un banquet où l'on tirait au sort sa compagne pour la soirée. C'est en 495 après J-C que la papauté a décidé d'en finir avec cette fête, en commémorant saint Valentin le 14 févrieren l'intronisant saint patron des couples amoureux. Bien qu'il y ait débat sur l'identité de ce saint, on l'identifie communément à un prêtre ayant été décapité en 270 après J-C, pour avoir marié des soldats romains en dépit de l'interdiction de l'empereur Claude II le Gothique.

Comment en est-on arrivé à l'échange de présents ?

Beaucoup de légendes à propos du fameux saint Valentin remontent en réalité à la période médiévale, comme celle selon laquelle il aurait eu une inclinaison amoureuse pour la fille de son geôlier au cours de sa captivité, au point de lui envoyer un mot avant de mourir. De là, serait parti au XIVe siècle l'habitude d'envoyer un mot doux le 14 février, début de la saison des amours chez les oiseaux. Originaire d'Angleterre,  ainsi que l'attestent les écrits de Chaucer, cette pratique se diffuse après dans le reste de l'Europe. Au XVIIIe siècle sont envoyées les premières cartes ornées de coeurs ou de cupidonsqui supplantent définitivement les billets doux au XIXe siècle. Désormais, il faut l'avouer, c'est surtout l'aspect commercial qui prédomine pour le plus grand bonheur des chocolatiers, des bijoutiers et des fleuristes...

Les Français et la Saint-Valentin :

Selon un sondage réalisé du 29 au 31 janvier 2014 par l'institut Ifop pour le site Bonialil apparaît que la Saint-Valentin est une fête qui rencontre toujours un certain succès après des Français, car malgré les critiques sur les aspects mercantiles et les accusations de ringardise, 66% des sondés déclarent souhaiter la Saint-Valentin à leur conjoint ou conjointe et un sur deux compte offrir en plus un cadeau. D'un point de vue sociologique, on remarquera que l'achat d'un présent est une pratique qui se retrouve de manière non négligeable chez les catégories socio-professionnelles supérieures (57%), qui ont pour le coup plus de moyens financiers. Les Français restent encore traditionnels quant à l'acquisition du cadeau, car l'achat en ligne reste encore minoritaire, tandis que 70% des cadeaux de Saint-Valentin restent achetés dans des magasins physiques. Bien que la majorité des individus interrogés choisit le cadeau en fontion des désirs exprimés par l'autre, une part non négligeable s'en remet à Internet pour prospecter et trouver la bonne idée. En effet, ils sont 37% à se renseigner ou à trouver des idées de cadeaux par le biais des moteurs de recherche et des sites commerciaux.

Pour en savoir plus et avoir accès aux résultats complets de ce sondage sur le site de Bonial : cliquez ici !

Publié dans L'art du cadeau

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article